Canicule et personnes âgées - Adoptez les bons réflexes - 28/06/2018

Les épisodes caniculaires et de fortes chaleurs sont devenus habituels ces dernières années. Ce n'est pas pour autant qu'il faut relâcher sa vigilance concernant les populations fragiles et en particulier les personnes âgées.

Fortes chaleurs, les Espaces Fraîcheur des résidences DomusVi vous accueillent durant tout l'été

Prévention de la canicule pour les personnes âgées

Qu'est-ce qu'une canicule ?

On parle de canicule lorsqu'un période de fortes chaleurs s'étend sur une durée de 3 jours ou plus. La chaleur est intense durant la journée et les températures baissent peu la nuit. Le seuil caniculaire varie suivant les départements. Par exemple, pour les départements de Paris et sa petite couronne, les seuils sont situés à une température de 31 ° la journée et 21 ° la nuit, en Gironde ils s'élèvent respectivement à 35 ° et 21 °.

Le terme canicule est donc un terme employé dans un cadre à la fois précis et variable d'un point géographique à l'autre. Il convient de ne pas négliger plus globalement les risques liés aux jours de forte chaleur.

Les risques de la canicule pour les personnes âgées

Les personnes âgées sont plus sujettes à la déshydratation. Leur corps fait moins de réserves d'eau et, de plus, il transpire moins. Pour mémoire, la transpiration est le moyen naturel du corps pour se prémunir de la chaleur et garder une température normale, autour de 37 °. A cela s'ajoute une diminution de la sensation de soif avec l'âge, elle apparaît à retardement.

Le risque inverse est moins connu mais néanmoins existant : si la personne âgée s'hydrate trop, elle risque une baisse du taux de sodium dans le sang (hyponatrémie). Il est donc très fortement recommandé de ne pas boire plus 3 litres par 24 h, la bonne moyenne se situant entre 1,5 et 2 litres par 24 h (à ajuster selon le poids de la personne, consultez votre médecin généraliste pour plus d'information).

Détecter les signes de déshydratation chez les personnes âgées

Étourdissements, grande fatigue, difficultés à se déplacer, manque d'appétit, trouble ou perte de conscience, maux de tête, fièvre, nausées, vomissements, convulsions... Tous ces symptômes peuvent être le signe d'une déshydratation. Il s'agit donc d'être très vigilant envers vos proches pendant les périodes de fortes chaleurs.

En période de canicule, adoptez les bons réflexes

Sans supprimer les risques, quelques bons réflexes permettent de limiter les risques de déshydratation

  • Boire régulièrement, minimum 8 verres d'eau par jour (800 ml), et idéalement entre 12 et 14 verres (à ajuster selon le poids), sans attendre la sensation de soif
  • Humidifier son corps régulièrement pour compenser le manque de sudation (brumisateur)
  • Prendre des douches régulières pour se rafraîchir
  • Utiliser un ventilateur ou un climatiseur
  • Ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée (11 h - 21 h)
  • Se protéger du soleil
  • Garder ses volets fermés, laisser une petite ouverture pour que la chaleur ne s'accumule pas entre les volets et les fenêtres
  • Passer quelques heures par jour dans un lieu frais (supermarchés, cinéma ou tout autre lieu climatisé)
  • Bien s'alimenter même en l'absence de sensation de faim et favoriser les aliments riches en eau
  • Aérer son logement dès que les températures baissent en soirées
  • Éviter de consommer de l'alcool et des boissons caféinées ou très sucrées
mais aussi..

Familles et aidants : n'oubliez pas de prendre très régulièrement des nouvelles de votre proche et de l'inciter à s'hydrater, d'autant plus si la personne souffre de troubles cognitifs.

Personnes âgées isolées : Pensez à vous inscrire sur le registre de votre mairie qui pourra vous accompagner et vous proposer des solutions durant les périodes de canicule

Nous utilisons des cookies pour mesurer la performance de notre site. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus